Email: office@yourdomain.com
Phone:: +44 20 7240 9319
haut de page

Transformation et extension d’un immeuble de logements classé

La réhabilitation d’immeubles urbains laissés à l’abandon est bien une tâche qui nous motive. Au fil des années, nous nous sommes spécialisées dans la rénovation vu la demande croissante liée à notre position en centre-ville. C’est donc avec grande fiéreté que nous avons accueilli ce projet de rénovation de bâtiment classé, rue Hors-Château, à côté du Collège Saint-Barthélemy.

 

Cette habitation bourgeoise abritait autrefois un cabinet de médecin et sa famille. Elle a ensuite été revendue à plusieurs reprises, jusqu’à l’acquisition par nos clients, venus investir en région liégeoise. Leur souhait est d’y aménager 7 logements et un rez-de-chaussée commercial. Nous partons ainsi à la quête d’un certificat de patrimoine, indispensable pour les travaux sur bâtiment classé, avant l’obtention du permis d’urbanisme.  Le projet est donc conçu en collaboration avec les services concernés : urbanisme à différents niveaux de pouvoir (marché subsidié), département du patrimoine et commission royale des monuments, sites et fouilles.

 

Le challenge : la préservation du bien de valeur patrimoniale tout en rendant l’investissement rentable

Le bâtiment existant est conservé dans sa configuration initiale. Les plafonds moulurés, planchers, portes, escaliers et cheminées d’époque sont maintenus. Les façades classées sont restaurées à l’identique. Les pierres calcaires sont réparées, greffées ou remplacées. Les parements de briques sont déjointoyés, traités par hydrogommage et rejointoyés et peints à la chaux.  Le bureau d’étude Cerfontaine Constructions étudie la stabilité des façades, car elles se déversent dangereusement vers la rue, risquant de s’écrouler durant les travaux. La solution prescrite est l’ancrage chimique à travers les planchers, rigidifiés par des panneaux OSB et des feuillards en acier. Un noyau de béton fibré coulé à l’intérieur des cheminées intérieures n’ayant plus d’utilité consolide l’ensemble.

 

Cette partie de bâtiment comporte 3 logements mixtes de respectivement 1, 2 et 3 chambres. L’un comporte une mezzanine; l’autre est conçu en duplex dans l’immense espace sous toiture, non utilisé à l’origine. Pour viabiliser cet espace, des lucarnes en zinc sont créées à rue, ainsi que des ouvertures dans le plan des toitures à l’avant comme à l’arrière.

 

Une extension contemporaine intégrée au quartier

L’extension remplit une dent creuse et marque de manière franche l’intervention contemporaine tout en conservant la typologie du quartier. Les baies réitèrent la verticalité et les proportions des autres bâtiments. Les corniches sont alignées et l’on créée des lucarnes en zinc. La parement de façade est réalisé au moyen de panneaux rougeâtree, rappelant la teinte rouge de nombreuses façades du quartier. Dans cette partie prennent place 4 logements, de respectivement 1,2 et 4 chambres, dont l’un en duplex sous toiture.

 

A l’arrière, les façades sont traitées de la même manière qu’à l’avant : réfection des pierres dans les parties existantes, panneautage Eternit rougeâtre sur l’extension. Pour cette dernière, les baies de fenêtres sont moins figées qu’en façade avant. Vu la position en intérieur d’ilôt, la liberté architecturale est acceptée par les services d’urbanisme. Ce qui permet de créer une façade plus contemporaine dans l’agencement des vides et des pleins, ainsi que dans le calepinage des panneaux.

 

 

En 2017, la Ville de Liège présélectionne cette réalisation au Grand Prix de l’architecture et de l’urbanisme : PAU 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bureau de stabilité : Cerfontaine Construction

Date: