Email: office@yourdomain.com
Phone:: +44 20 7240 9319
haut de page
Title Image
Blog

Hullos – la suite

Permis d’urbanisme octroyé!

Et voilà, 6 mois après le premier dépôt à l’urbanisme, et non sans difficultés, nous avons enfin reçu ce courrier nous accordant notre permis d’urbanisme pour rénover!
Nous pouvons maintenant planifier la suite des travaux.

Entre-temps, ça a avancé peu à peu à l’intérieur. Après la phase de déblais et de dépollution (Voir BLOG), l’entreprise Batipro s’est chargée de l’égouttage et de quelques démolitions, pour agrandir la trémie d’escalier. Puis, nous avons mis la main à la pâte pour isoler le sol, avec des panneaux de liège expansé. L’expérience est positive : ce matériau écologique est vraiment agréable à travailler. Oublions les matelas de laine de verre irritants, ici on parle de matériau naturel qui sent bon et ne pique pas aux yeux ! Et même si ce n’est pas la première application à laquelle on pense en évoquant le liège, nous avons décidé de la mettre en oeuvre. Après tout, le liège n’est pas sensible à l’humidité.

Sur les photos, vous pourrez voir à un endroit un autre type d’isolant (bleu). Pourquoi? Parce que les poutrelles principales du plancher du rez-de chaussée ne sont plus en suffisamment bon état pour le supporter, alors nous allons construire un mur porteur par-dessous. Et l’isolant en liège n’est pas suffisamment rigide pour le supporter.  C’est donc un polystyrène hautement incompressible qui est placé à cet endroit. Quand l’écologie ne répond pas à la technique, on n’a pas trop le choix!

Ensuite, l’entreprise Prodal est intervenue pour couler une dalle en béton lissé de type industrielle.  La composition de la paroi est donc assez simple, pour réduire l’épaisseur et donc les déblais (de terres polluées …) Toutes les techniques seront apparentes, nous n’avons donc pas besoin de chape pour dissimuler les conduites et câbles.  Seul l’égouttage principal a dû être réalisé sous ce complexe de sol.

Rappelons que ces travaux déjà réalisés ne sont pas soumis à permis d’urbanisme, voilà pourquoi nous avons pu démarrer avant son obtention 😉

Pour ceux qui aiment les aspects constructifs :

Composition de la paroi :

  • Sol naturel
  • Géotextile (anti-racine)
  • Panneaux de liège expansé 10 cm (valeur lambda 0.04 W/mK)
  • Membrane PE (pour éviter au béton frais de s’infiltrer dans les interstices du liège et assurer une étanchéité sous la dalle)
  • Dalle béton armé lissée 12 cm
  • Curing (traitement du béton)

Cette paroi respecte ainsi le critère PEB avec une valeur U de 0.23 W/m²K (valeur max de 0.24 W/m²K)

L’isolation en liège : ce qu’il faut savoir …

Quand on parle d’isolation de sol, on pense souvent à polyuréthane projeté ou panneaux de polystyrène. Mais qu’existe-t-il comme solutions moins impactantes pour l’environnement ?  Le liège. La firme Isocor nous dit ceci :

Le liège est un isolant naturel d’origine végétale, issu du chêne-liège, un arbre répandu dans le bassin méditerranéen et plus particulièrement au Portugal. Il est extrait au cours des opérations de nettoyage et entretien des arbres, qui contribuent à la préservation d’un large et fragile écosystème, dont dépendent plusieurs espèces animales et végétales, y compris certaines espèces en risque d’extinction. Ces entretiens contribuent également à la réduction de la survenue d’incendies et constituent une source de revenus pour une importante population rurale ibérique, combattant ainsi la désertification rurale.

La production et l’utilisation du liège maintiennent le CO2 emprisonné pendant toute sa durée de vie, contribuant ainsi à la réduction de l’effet de serre et du réchauffement climatique. La fabrication de l’aggloméré de liège expansé se fait à partir de l’expansion des grains de liège, par l’action de la vapeur d’eau, et en utilisant les propres résines du liège, sans avoir recours à des agents synthétiques, en particulier colles ou solvants. Dans la production de chaleur pour la génération de la vapeur d’eau, les combustibles fossiles ne sont pas utilisés. C’est la biomasse issue du processus de fabrication qui est majoritairement utilisée, représentant environ 95% de l’énergie consommée.

Pour toutes ces raisons, ce produit se révèle donc ami de l’environnement et écologiquement recommandable. Il  peut également être recyclé à la fin de son utilisation et est 100% biodégradable.

Et puisqu’il est doté de caractéristiques intéressantes en termes d’isolation thermique, acoustique et vibratoire, pourquoi aller vers des produits pétroliers?

 

Et la suite?

Il faudra maintenant attendre 3 semaines pour que le béton soit parfaitement sec avant de pouvoir intervenir à nouveau en cave. Nous allons faire sabler les murs intérieurs que l’on souhaite conserver en briques apparentes, ainsi que les profilés structurels en acier, attaqués par la rouille. Puis on s’attaquera à la création des baies et l’étanchéité des murs de cave par l’extérieur.

On vous en dit plus par la suite.

A bientôt!

No Comments

Leave a Comment